Artus - Bitcoin: the cure is worse than the evil :


Depuis 20 ans, la gestion monétaire des banques centrales des pays de l'OCDE est extrêmement critiquable : accroissement considérable de la liquidité, déclenchement de bulles sur les prix des actifs, excès d'endettement, maintien de politiques monétaires très expansionnistes même en situation de plein emploi. Ce comportement déstabilisant a favorisé l'apparition d'une forme de monnaie qui ne soit pas sous le contrôle des États et des banques centrales et qui échappe à leur comportement déstabilisant. Ainsi est arrivé le bitcoin, avec un processus de création (d'offre de monnaie) algorithmiq...
0